C’est quoi un implant dans l’œil ?

Les troubles de la vision sont de plus en plus récurrents au sein de la population. Les différentes possibilités de traitement sont également en constante évolution. À cet effet, un professionnel de la santé peut vous poser un implant dans l’œil, une alternative efficace au traitement au laser. Si vous vous demandez ce que c’est qu’un implant oculaire, voici ce que vous devez savoir.

Implant oculaire : ce qu’il faut savoir

De nombreux traitements comme le traitement au laser permettent de corriger les défauts de la vision. Dans le contexte actuel, l’objectif est de proposer aux patients des solutions optimales qui leur permettront d’améliorer significativement leur vision. Dès lors, les implants oculaires se présentent comme de meilleurs choix de traitements.

A lire en complément : Comment accéder à la formation auxiliaire de puériculture ?

Ces dispositifs sont conçus avec des matériaux variés pour répondre à des besoins précis. Les implants oculaires sont des dispositifs pouvant être posés dans l’œil. Leur rôle est d’améliorer la vision de près ou de loin selon les besoins du patient.

Les différents types d’implants oculaires

A lire en complément : L'importance des aliments biologiques

Les implants oculaires se répartissent en deux grandes catégories. Cependant, il ne vous revient pas de décider du type d’implant qu’il vous faut, c’est la responsabilité de votre médecin.

La catégorie des implants monofocaux

Les implants monofocaux sont utiles pour améliorer une seule modalité de vision. Ce type d’implant peut servir à améliorer la vision de près ou de loin, mais pas les deux à la fois. Généralement, les patients qui y ont recours le font pour améliorer leur vision de loin. Par la suite, ils se contentent des lunettes de correction pour optimiser leur vision de près.

La classe des implants bifocaux

On retrouve dans cette catégorie, des implants qui permettent aux patients de voir de loin et de près. Le seul inconvénient ici réside dans le fait que les implants bifocaux n’offrent pas une bonne qualité de vision intermédiaire.

Comment se déroule la pose d'un implant dans l’œil ?

Après un diagnostic posé par le médecin, ce dernier réalise un calcul dans le but de déterminer le type d’implant qui vous correspond ainsi que sa puissance focale. Il s’en suit une anesthésie, à la suite de laquelle le professionnel de santé procède à une incision au niveau de la rétine pour y insérer l’implant.

La profondeur de l’incision va dépendre de la texture de l’implant. Pour des implants durs, une incision de 6 mm de profondeur est nécessaire contre 2 à 3 mm pour les implants souples ou flexibles.

Dans la plupart des cas, les interventions ne sont pas douloureuses. De même, il y a rarement de rejets, ce qui fait que vous pouvez améliorer votre vision sans crainte. La pose dure environ une vingtaine de minutes.

Les avantages et les risques de la pose d'un implant oculaire

Les avantages de la pose d'un implant dans l'œil sont nombreux. Tout d'abord, cette technique permet de corriger les troubles visuels les plus importants tels que la cataracte ou encore la presbytie. Elle offre aussi une vision nette et précise qui peut être difficilement obtenue grâce aux lunettes ou aux lentilles traditionnelles.

Un autre avantage non négligeable est que cela constitue une solution à long terme pour un problème fréquent chez les personnes âgées : la perte progressive de leur acuité visuelle. Il faut souligner le fait que ce type d'intervention ne nécessite pas beaucoup de temps pour guérir.

Il faut noter qu'il existe des risques liés à l'intervention chirurgicale pour implanter un dispositif intraoculaire. Des douleurs postopératoires peuvent se manifester pendant quelques jours, mais elles sont généralement maîtrisables avec des médicaments antidouleur classiques.

De même, bien qu'il soit rare (moins de 1 %), on peut observer des complications telles que des infections oculaires (endophtalmie), un décollement rétinien ou encore une inflammation grave du globe oculaire (panuvéite). De manière globale, ces effets secondaires ont tendance à diminuer au fil du temps en raison notamment des progrès constants réalisés par le milieu médical et du perfectionnement technologique autour des implants ophtalmologiques.

Les précautions à prendre avant et après la procédure d'implantation oculaire

Si vous envisagez de subir une intervention chirurgicale pour implanter un dispositif intraoculaire, pensez à bien prendre certaines précautions avant et après la procédure. Voici quelques points clés à garder en tête :

• Consultez votre ophtalmologiste pour discuter des risques et des avantages de ce type d'intervention.

• Informez-le de tous les médicaments que vous prenez actuellement, y compris les suppléments alimentaires ou les produits naturels.

• Arrêtez temporairement certains médicaments tels que l'aspirine qui peuvent augmenter le risque de saignement pendant l'opération.

• Évitez aussi toute activité physique intense au moins une semaine avant la chirurgie afin d'éviter tout stress inutile sur vos yeux.

• Essayez de ne pas toucher ou frotter vos yeux car cela peut causer des infections ou endommager la zone opérée.

• Évitez aussi toute activité physique intensive pendant 15 jours suivant l’implantation oculaire pour éviter tout mouvement brusque qui pourrait perturber la cicatrisation post-opératoire.

• Respectez scrupuleusement le traitement prescrit par votre médecin et n'hésitez pas à contacter immédiatement votre professionnel en cas d'inconfort anormal tel qu'une inflammation persistante, une douleur intense ou une perte soudaine de vision.

Bien que cette intervention puisse sembler intimidante pour certains patients, elle offre cependant un moyen efficace et durable pour corriger divers troubles visuels. En prenant soin d'éviter certaines activités et en suivant les recommandations de votre médecin, vous pouvez être sûr que tout se passera bien.