Pourquoi le stress aigu est parfois appelé stress positif ?

En règle générale, le stress représente une réponse physiologique de notre organisme qui devrait maintenir son équilibre face aux changements de notre environnement. Il convient de retenir que le terme employé « environnement » fait allusion à votre milieu-intérieur (le sang, la lymphe, le liquide interstitiel). Par ailleurs, le stress aigu, une autre forme du stress, s’apparente à une réponse normale du corps humain. Parfois, ce dernier se prénomme « stress positif ». Mais, pourquoi est-il appelé stress positif ? Découvrez-le dans cet article !

Le stress aigu : le motif pour lequel il représente le stress positif

Lorsque surgit une agression ponctuelle (le stress aigu), immédiatement, votre système nerveux réagira. Dans ce cas, votre cerveau se stimulera et libèrera par les glandes au-dessus des reins (les surrénales) certaines adrénalines.

A découvrir également : Comment accéder à la formation auxiliaire de puériculture ?

La majorité des hormones favorisent vers vos muscles un flux de sang. De ce fait, sachez bien que votre organisme se préparera à affronter les agresseurs. Dans le même temps, la substance induira premièrement la dilatation des pupilles. Par la suite, elle engendrera le redressement des poils. Alors, le flux de sang vers le cerveau optimisera votre vigilance : le motif pour lequel le stress aigu est parfois appelé stress positif.

En somme, on mentionne le stress aigu parfois stress positif, parce qu’il vous permettra de réagir face aux différentes situations dangereuses. Comme exemple, nous pouvons dire qu’il suscite la fuite de la proie face à son prédateur.

Lire également : Fibromyalgie : symptômes, traitements, causes et diagnostic

Le stress aigu : la phase de résistance, de quoi s’agit-il ?

Lorsque persiste une situation stressante, votre cerveau enclenchera la libération du cortisol (les glucocorticoïdes) par les glandes surrénales. En réalité, le cortisol assure la croissance du taux de sucre dans votre sang. Cette libération fournira à votre cœur, vos muscles, votre cerveau (tout votre organisme), une énergie suffisante pour la lutte contre le stress. Ceci représente la phase de résistance du stress aigu.

Quelques points importants à retenir

N’oubliez surtout pas qu’il y a aussi une seconde forme du stress : le stress chronique. Ce stress négatif devient assez nuisible à un homme quand il surpasse ses capacités d’adaptations : c’est le déroulement du stress chronique.

Votre organisme se stimulera dans le but de tenter le maintien des homéostasies. Votre équilibre intense perturbé à cause du fort taux du cortisol, toutes vos réserves en énergies s’épuiseront. Ce sont les impacts négatifs (incontrôlables) de la phase d’épuisement du stress chronique.

Pour d'amples renseignements en ce qui concerne les conséquences du stress chronique, vous avez : les troubles de sommeil, la prise de poids, la fatigue, la baisse de l’immunité et l’irritabilité.