Ken Miles : biographie du pilote automobile britannique

Ken Miles : biographie du pilote automobile britannique

Avez-vous déjà entendu parler du célèbre pilote d’automobile britannique Ken Miles qui fut une véritable légende au cours du siècle passé ? Ken Miles fut l’un des grands de ce monde dans la conduite des voitures de sport en circuits aux États-Unis. Cet article vous résume brièvement son histoire, ses succès et sa mort tragique à l’âge de 47 ans.

Qui était Ken Miles, le célèbre pilote automobile britannique ?

Ken Miles est né le 1ᵉʳ novembre 1918 près de Birmingham. Sa vie fut rythmée par le monde de l’automobile.

A lire en complément : Wiflix city : service de streaming de films et de séries pour les enfants

Né au Royaume-Uni

Ken Miles commença les sports mécaniques avec des courses motocyclistes britanniques durant la période de l’avant-guerre. Pendant la Première Guerre mondiale, il fut sergent puis servant d’estafette motorisée. Il rejoint un club anglais de voitures de sports assez anciennes. Il conduit une Bugatti, une Alfa Romeo puis une Alvis. Après, il se tourna vers une Ford V8 Frazer-Nash.

Une immigration en Amérique

Par la suite, il immigra aux États-Unis à Los Angeles. Aux États-Unis en 1952, il s’engagea dans des courses du SCCA (Sports Car Club America) pour rouler en 4 roues avec une M.G Special qui avait été fortement personnalisée, et ce, jusqu’en 1955. Il cumula 14 victoires au Sports Car Club America avant de prendre une Porsche de 1956 jusqu’à 1961. Ensuite, il choisit Sunbeam et Ferrari en 1962. AC Cobra de 1963 à 1965. Enfin, Ford GT40 et Porsche 906 en 1966.

A lire également : Comment trouver son âme-sœur sur un site de rencontres sérieuses ?

Une mort tragique

Malheureusement, ce grand pilote a connu un destin tragique, car il est mort à l’âge de 47 ans. Seulement 2 mois après le grand prix sport automobile du Mans en 1966, s’effectua une journée d’essai au Riverside International Raceway. Elle avait été organisée dans le but de parfaire les styles de pilotages des conducteurs. Ken Miles pris le volant de la Ford GT40 MK et fonça à toute allure. Malencontreusement, la voiture dérapa, se renversa et s’embrasa avec le pilote qui fut tué sur le coup. Ainsi, s'éteint la légende de l’automobile le 17 août 1966 en Californie.

Le génie de Ken Miles dans le domaine de l’automobile et ses exploits

Ken Miles n’était pas seulement un pilote de voitures de course d’exception. Il était aussi un grand expert de la carrosserie automobile.

Ken Miles ou le génie de la mécanique

Ken Miles avait conçu le Pooper de ses propres mains par le fruit de son ingéniosité. Ce dernier possédait une transmission. Il avait aussi un moteur de la Porsche 550 S. La transmission et le moteur étaient montés sur un châssis de Cooper. Cette voiture était une voiture de course hybride qui dominait la classe F au cours des courses SCCA.  Il fut un véritable souffle d’ingénierie dans les sports mécaniques

En 1963, Ken Miles a rejoint Shelby American qui fut une société créée par Carroll Shelby dans le but de construire et commercialiser des pièces mécaniques pour les voitures de sport qui font de la compétition. Au sein de Shelby-American, Ken Miles contribua à la conception de la Cobra Daytona.

Pionnier de la victoire de Ford au 24 heures du Mans

Dans le début des années 1960, il fut le pilote du Shelby/Cobra race team. Durant les 24 heures du Mans 1966, tandis qu’il était en fin de course, on lui demande de ralentir la cadence pour que les Trois Ford adverses puissent être prises en photo au même moment. Il passa la ligne d’arrivée en léger retrait par rapport à un de ses adversaires qui fut déclaré vainqueur de la course.

Un palmarès de ses exploits

Voici une liste de son palmarès :

  • Le championnat national Road Racing américain en 1962.
  • Le championnat du monde des voitures de sport en 1965. Ce fut au sein de Shelby-American.
  • Le championnat du monde des voitures de sport. Ce championnat se déroule en 1966 et il y participa avec la Ford
  • Les 6 heures de Pomona en 1958
  • Les 6 heures de Riverside en 1962
  • Les 2 000 km de Daytona en 1965
  • Les 24 heures de Daytona en 1966
  • La seconde place aux 24 heures de Mans

Pour en savoir plus, le film Le Mans 66 raconte l’histoire de Ken Miles et de son incroyable parcours dans le domaine automobile.