Que signifie HIDS/NIDS : définition de HIDS/NIDS

Aujourd’hui, avec les prouesses de la technologie, il existe des outils permettant d’assurer la sécurité de tout appareil. Certains parmi eux favorisent la surveillance du trafic et aussi du flux de données dans un réseau. Il s’agit principalement de HIDS et de NIDS, deux systèmes conçus pour détecter les intrusions. Ci-dessous ce qu’il faut savoir sur ces derniers.

HIDS/NIDS : que comprendre concrètement ?

Le HIDS et le NIDS constituent tous deux des systèmes de détection d’intrusion. Toutefois, il subsiste entre eux quelques points de dissemblance. En effet, le HIDS (Host Intrusion Detection Systems) se fonde essentiellement sur l’hôte. Il permet de surveiller et d’analyser de façon permanente, les activités des applications. Lesquelles activités les périphériques réalisent sur le réseau.

A lire également : Est-il possible d'imprimer à la poste ?

Quant aux NIDS (Network Intrusion Detection Systems), ce sont des applications installées à des endroits stratégiques. On peut par exemple les placer au niveau d’un segment ou même encore d’un serveur que l’on souhaite protéger. Plus particulièrement, le NIDS favorise la surveillance du trafic du réseau. Ainsi, lorsque ce dernier détecte une activité douteuse, il envoie automatiquement une alerte.

HIDS et NIDS : quel fonctionnement ?

Certes, les deux systèmes participent tous à la détection d’intrusions. Néanmoins, leur fonctionnement n’est pas le même. Les HIDS analysent les informations obtenues grâce aux logicielles placées sur les hôtes. Les NIDS eux en revanche, font la collecte de données grâce au trafic du réseau.

A lire également : Comprendre l'importance de l'audit de sécurité interne pour protéger votre entreprise contre les vulnérabilités

Ce faisant, ils arrivent à empêcher les attaques, contrairement aux HIDS qui ne signalent une attaque qu’après exécution. Quoi qu’il en soit, il est toujours prudent de faire installer les deux systèmes en même temps sur son PC. Ainsi, ils garantiront et la sécurité du réseau et celle de l’appareil. Pour le faire, il faudra juste choisir un système de détection hybride.

Quels avantages à utiliser ces deux systèmes de détection d’intrusion ?

Une attaque, quelle que soit sa provenance ne prévient jamais. Il n’est donc pas possible de savoir quand ou comment et quel appareil cette dernière va attaquer. La meilleure solution donc, c’est d’installer un système de détection d’intrusion.

Les HIDS

Déjà avec les HIDS, il est facile de prévenir les attaques. En plus de cela, ils permettent d’assurer la protection des PC lorsque vous retirez ceux-ci d’un réseau. Mieux, ils sont capables de détecter toute attaque que les NIDS pourraient manquer.

Enfin, les HIDS arrivent à examiner l’ensemble des applications et même assurer la surveillance de leur fonctionnement. Ceci même lorsque ces dernières sont hors réseau.

Les NIDS

Il est vrai que les NIDS ne pourront pas à eux seuls protéger les appareils d’un réseau. Cependant, il faut reconnaitre qu’ils présentent aussi quelques avantages. Premièrement, c’est grâce aux NIDS qu’il est possible d’identifier les attaques au sein du réseau.

Deuxièmement, les NIDS ont la capacité d’analyser les informations recueillies pendant l’attaque des hôtes. Cela leur permet de repérer tout ce qui est susceptible d’entrainer une nouvelle attaque sur d’autres hôtes. Ainsi, ils permettent de protéger plusieurs systèmes informatiques.

Une autre raison d’utiliser les NIDS, c’est qu’ils se servent également des outils tels que les sondes et les scans. Ceux-ci leur permettent d’opérer des analyses plus profondes en ce qui concerne les réseaux d’entreprise. Ainsi, tous les autres périphériques tels que les routeurs, les pare-feu ainsi que les serveurs d’impression bénéficient aussi d’une protection.