avancées médicales

Les 5 plus grandes avancées médicales de l'année

Chaque année, les progrès scientifiques, surtout dans le domaine de la santé, continuent d’améliorer la condition de vie sanitaire des hommes. Il n’est donc pas rare de voir dans le catalogue des découvertes de nouvelles révolutions médicales. Ces dernières permettent de soigner des maux qui n’avaient pas un traitement efficace. À travers ce qui suit, vous découvrirez les 5 plus grandes avancées médicales de l’année.

La thérapie génique pour soigner la drépanocytose

Le premier progrès sanitaire figurant sur la liste des 5 plus grandes avancées médicales de l’année est le traitement de la drépanocytose. Cette thérapie découverte par les chercheurs de la santé soigne également la maladie de bêta-thalassémie. Avant ce nouveau progrès, notez que le traitement de ces deux affections géniques se faisait par un greffage cellulaire.

A découvrir également : Charlie Dupont : biographie de l'acteur belge

Il s’agit de celui de la moelle osseuse d’un donneur jugé compatible. Maintenant, les experts ont mené des études sanitaires qui montrent qu’il y a possibilité de greffer directement les cellules souches du patient. Cela s’est avéré efficace et permettra désormais de lutter contre la drépanocytose et la maladie de bêta-thalassémie.

Les soins intermittents pour traiter le VIH

La deuxième merveille des 5 plus grandes avancées médicales de l’année renvoie aux soins intermittents pour traiter le VIH Sida. Avant, le traitement de cette affection virale se faisait sur 7 jours sans pause. Pourtant les résultats n’étaient pas reluisants. Alors, les chercheurs de l’univers de la santé ont pensé à la méthode intermittente.

A lire en complément : Quel est le plus petit reptile pour un terrarium ?

C’est-à-dire que le patient subira un traitement pendant quatre jours consécutifs puis prendra une pause. Lorsque ce type de soins irréguliers a été mis en exécution, il est constaté que les patients ont bien réagi. Ainsi, les experts ont maintenu ladite méthode sur une période de quatre ans afin de changer d’avis après.

Découverte d’un traitement contre les syndromes d’hypercroissance dysharmonieuse

avancées médicales

La découverte d’un traitement efficace contre les syndromes d’hypercroissance dysharmonieuse fait aussi partie des 5 plus grandes avancées médicales de l’année. Sachez que les affections dont il s’agit sont caractérisées par une croissance exagérée de certaines parties du corps humain. Une telle situation occasionne des douleurs corporelles, des saignements ainsi que la fatigue générale.

Les chercheurs sanitaires ont découvert qu’un médicament qui s’utilisait contre le cancer du sein peut traiter les syndromes d’hypercroissance dysharmonieuse. Après la découverte de ce remède puis à la suite des examens cliniques, la mise sur le marché dudit médicament est autorisée. Avant, plusieurs patients avaient perdu la vie faute de soins efficaces.

Thérapie efficace contre la trisomie 21

Parmi les 5 plus grandes avancées médicales de l’année figure également la thérapie efficace contre la trisomie 21. Pour info, cette affection est génique. Il s’agit d’une anomalie constatée au niveau du chromosome 21 occasionnant des dommages sanitaires inquiétants. Pour y remédier, les chercheurs ont pensé à une thérapie centrée sur le GnRH. Ce dernier est une hormone sécrétée par les neurones et qui favorise la reproduction cellulaire.

C’est donc cette substance qui subira cliniquement des essais pour permettre aux experts de constater ses effets sur un patient souffrant de cette affection. Par un patch via lequel les injections de GnRH s’étaient faites pendant 6 mois, les résultats ont été prometteurs. Il est alors possible de faire usage de cette thérapie pour sauver des vies.

Conception d’un vaccin thérapeutique efficace pour traiter le cancer

Le dernier progrès de la médecine figurant sur la liste des 5 plus grandes avancées médicales de l’année est la conception d’un vaccin. Ce dernier est utilisé en guise de thérapie pour traiter un patient souffrant du cancer.

Les chercheurs sont parvenus à identifier l’enzyme télomérase qui est responsable de la prolifération anormale des cellules du corps humain. Ainsi, ils ont conçu le vaccin afin de provoquer la stimulation du système immunitaire.

Ces éléments qui défendent l’organisme pourraient vite détecter toute cellule défectueuse porteuse de la télomérase et les neutraliser efficacement. Alors, les cancers incurables peuvent désormais être traités avec ce vaccin.

La découverte de nouveaux antibiotiques pour lutter contre les infections résistantes aux antibiotiques

La découverte de nouveaux antibiotiques est un progrès majeur dans le domaine médical. En effet, les infections bactériennes résistantes aux traitements actuels sont une menace croissante pour la santé publique.

Les chercheurs ont identifié des composés naturels capables de tuer les souches bactériennes résistantes à plusieurs types d'antibiotiques. Ces composés viennent du sol et des eaux marines profondément enfouies sous terre.

Grâce à cette découverte majeure, il sera possible de développer de nouveaux antibiotiques plus efficaces et moins susceptibles d'être neutralisés par les bactéries multirésistantes. Les nouvelles méthodes permettent aussi une production massive de ces molécules antibactériennes pour éradiquer toutes sortes d'infections.

Cette avancée a grandement contribué à renforcer l'arsenal disponible pour lutter contre les maladies infectieuses qui menacent la vie partout dans le monde.

Les progrès dans la recherche sur la maladie d'Alzheimer pour trouver un traitement efficace

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui affecte les fonctions cognitives et la mémoire des personnes atteintes de cette pathologie. Des efforts ont été déployés pour trouver un traitement efficace contre cette maladie.

Une équipe de chercheurs a fait une découverte importante dans la recherche sur la maladie d'Alzheimer. Effectivement, ils ont identifié un processus inflammatoire clé impliqué dans le développement de cette pathologie. Cette inflammation chronique contribue à l'apparition des plaques amyloïdes caractéristiques de la maladie.

Les résultats montrent que l'utilisation d'un anticorps spécifique peut bloquer ce processus inflammatoire et réduire ainsi les dépôts amyloïdes dans le cerveau. Ces résultats prometteurs ouvrent donc la voie vers un traitement potentiel contre la maladie d'Alzheimer.

Cette avancée majeure permet aussi aux scientifiques de mieux comprendre comment se développe cette pathologie chez les patients souffrant d'Alzheimer. Les recherches futures viseront à identifier des traitements plus adaptés pour aider ceux qui sont touchés par cette condition débilitante.

Bien qu'il reste encore beaucoup à faire avant qu'un traitement soit mis au point, ces découvertes constituent néanmoins une étape cruciale vers un avenir où on traitera avec succès non seulement Alzheimer mais aussi toutes sortes d'autres troubles neurocognitifs liés au vieillissement du cerveau.