Voiture volée : que faire et qui avertir ?

Se faire voler sa voiture est une expérience désagréable. En connaissant la procédure à suivre, vous pourrez minimiser le problème et commencer à le résoudre le plus rapidement possible. Nous allons tenter de vous aiguiller sur la procédure à suivre en cas de vol de véhicule mais retenez bien qu’en cas de vol de voiture, le temps est compté : tant pour l’assureur que pour la déclaration de vol à la police !

Signaler le vol du véhicule à la police

Si vous êtes sûrs que votre voiture a bien été volée, vous devez signaler ce vol à la police. Il vaut mieux ne pas tarder, car cela vous protégera de tout délit ou crime qui pourrait être commis avec. La procédure auprès de la police peut être effectuée soit en personne, soit en ligne. Dans les deux cas, vous devrez fournir une pièce justificative d’identité(carte d'identité ou passeport) ainsi que des informations concernant la voiture : numéro d'immatriculation, numéro de police d'assurance, marque et modèle, couleur, etc. Pensez également à déclarer tous les objets de valeur que vous avez à l'intérieur de votre véhicule : GPS, siège bébé, affaires personnelles… Ne vous inquiétez pas si vous oubliez des détails, car vous pourrez toujours les mentionner ultérieurement. Il sera néanmoins essentiel et nécessaire de conserver une copie du dépôt de signalement pour vol.

A lire en complément : Quels sont les meilleurs SUV d’occasion ?

Prévenir la compagnie d'assurance auto

La prochaine étape est de contacter votre compagnie d'assurance auto. Votre assureur vous demandera d'abord la copie de la déclaration de vol, que la police vous a remise. Par la suite, il vous informera de la couverture dont vous disposez. Attention, seuls les assurés qui ont souscrit une garantie « vol » pour leur véhicule pourront prétendre à une indemnisation auprès de leur compagnie d’assurance auto. Chez un assureur comme la Macif , vous disposez d'un délai de 2 jours ouvrés pour déclarer le vol en vous déplaçant en agence, en contactant l’assurance par téléphone ou simplement en faisant une déclaration en ligne depuis le site de l’assureur. Vous devrez communiquer les circonstances du vol de votre véhicule à savoir : la date de disparition du véhicule, l’heure présumée, le lieu, etc. Si votre véhicule était stationné chez vous, pensez également à vous renseigner auprès de votre assureur habitation. Selon les garanties de votre contrat, il est possible qu’il y ait une prise en charge, notamment en cas d’effraction dans votre logement. Il faut généralement compter un délai de 30 jours après la déclaration du vol du véhicule pour que le processus d’indemnisation soit enclenché.

Lorsque nous ne trouvons pas notre voiture, nous pensons généralement qu'elle a été volée. Pourtant, dans de nombreux cas, il s’agit d’une fausse alerte : un conjoint la conduit, la voiture est garée dans un autre parking ou encore la voiture est partie à la fourrière. Veillez donc à vérifier ces options avant de vous engager dans un processus de déclaration en voiture volée !

A lire en complément : Les 5 pannes les plus courantes en voiture à connaître

Vérifier les enregistrements de sécurité

Une autre étape importante consiste à vérifier les enregistrements de sécurité, tels que les caméras de surveillance situées dans la rue ou le parking où votre voiture était garée. Si vous avez des doutes quant au lieu où votre véhicule a été volé, cela peut être très utile pour aider la police à identifier les auteurs du vol et retrouver votre voiture. Les enregistrements peuvent aussi fournir une preuve supplémentaire à présenter à l'assurance lorsque vous déposez une demande d'indemnisation.

Il faut noter que même si vous ne disposez pas directement d'une caméra de surveillance chez vous, il existe souvent des dispositifs similaires installés par la ville ou le quartier. Par conséquent, assurez-vous de contacter les autorités locales pour voir s'ils ont des images pertinentes qui pourraient aider.

Si votre voiture a un système antivol comme un GPS ou une application mobile permettant de suivre ses mouvements, c'est le moment idéal pour l'utiliser. Essayez de localiser votre véhicule via ces systèmes • mais n'intervenez pas seul(e) ! Contactez immédiatement la police et laissez-les gérer la situation.

N'oubliez pas qu'il faut déposer plainte initialement afin qu'ils puissent mener leur enquête sur toutes les pistes disponibles dès le départ.

Utiliser les réseaux sociaux pour diffuser l'information de la voiture volée

Les réseaux sociaux peuvent aussi aider à diffuser une photo de votre voiture pour que les utilisateurs des médias sociaux puissent la reconnaître s'ils ont aperçu un véhicule similaire. Vous pouvez partager l'information sur vos comptes personnels, en particulier Facebook et Twitter qui sont connus pour leur large audience.

N'hésitez pas à inclure le modèle spécifique de votre voiture avec toutes les caractéristiques remarquables dans vos posts afin de faciliter son identification. Vous devez utiliser le hashtag #voiturevolée ou tout autre mot-clé pertinent qui pourrait être utile pour atteindre un public plus large.

Il existe aussi des groupements communautaires locaux sur Facebook où vous pouvez partager l'information concernant la disparition de votre véhicule. Ces pages publiques permettent aux habitants du quartier ou même aux personnes travaillant dans la région d'identifier rapidement toute activité suspecte pouvant mener au retour de la voiture volée.

Il est recommandé d'être vigilant lors de l'utilisation des médias sociaux car cela peut attirer des individus malintentionnés vers vous et ainsi mettre votre vie en danger. Il est préférable donc d'éviter tout échange personnel directement par message privé avec n'importe quelle personne se présentant comme ayant vu ou connu quelque chose lié à cette affaire.

Utiliser les réseaux sociaux peut grandement contribuer à accélérer le processus permettant au propriétaire légitime du véhicule volé de récupérer sa précieuse possession sans perdre trop de temps ni d'énergie, mais cela doit être fait correctement et sous certaines précautions afin d'éviter toute mise en danger inutile.